Services de sécurité incendie

Le territoire de la MRC de Kamouraska totalise une superficie de 3 065 km2 laquelle comprend une partie maritime de 800 km2 et une partie terrestre de 2 256 km2. Desservant une population d’environ 22 000 citoyens dont près de la moitié (45 %) est concentrée à La Pocatière, à Sainte-Anne-de-la-Pocatière et à Saint-Pascal.

La MRC identifie son territoire en trois secteurs (est, centre et ouest) et comprend quatre services de sécurité incendie localisés de la manière suivante :

  • Service intermunicipal de sécurité incendie de la Ville de La Pocatière  desservant la partie ouest du territoire de la MRC de Kamouraska, soit la ville de La Pocatière et les municipalités de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, de Saint-Onésime-d’Ixworth et de Saint-Roch-des-Aulnaies;

  • Service intermunicipal de sécurité incendie de la Ville de Saint-Pascal pour la partie centre, desservant la ville de Saint-Pascal et les municipalités de Kamouraska, de Saint-Bruno-de-Kamouraska, de Saint-Germain et de Saint-Philippe-de-Néri;

  • Régie intermunicipale en protection incendie du Kamouraska Ouest, localisée à Rivière-Ouelle, desservant les municipalités de Rivière-Ouelle, de Saint-Denis-De La Bouteillerie, de Saint Gabriel-Lalemant, de Mont-Carmel et de Saint-Pacôme;

  • Service incendie KamEst localisé à Saint-Alexandre-de-Kamouraska pour desservir les municipalités situées à l’est du territoire de la MRC de Kamouraska, soit Saint Alexandre-de-Kamouraska, Saint-André et Saint-Joseph-de-Kamouraska.

Schéma de couverture de risques incendie

Déposé en octobre 2010, le schéma de couverture de risques en sécurité incendie de la MRC de Kamouraska est actuellement en processus d’analyse son entrée en vigueur par le ministère de la Sécurité publique. En juin 2000, le gouvernement du Québec adoptait la Loi sur la sécurité incendie (L.Q., 2000, c.20) par laquelle les autorités régionales municipales ou les Municipalités régionales de comtés (MRC) du Québec allaient devoir élaborer un schéma de couverture de risques. D’une part, les articles 8 et 9 de la Loi sur la sécurité incendie prévoient l’établissement, par l’autorité régionale, d’un schéma de couverture de risques incendie et d’autre part, les articles 10 et 11 identifient les différents éléments de son contenu.  Les articles 12 et suivants établissent quant à eux la procédure d’élaboration et l’adoption du schéma de couverture de risques par l’autorité régionale et des plans de mise en œuvre par les autorités locales.  

Au cours de l’année 2001, le ministre de la Sécurité publique publiait ses orientations ministérielles en matière de sécurité incendie de manière à s’assurer que les principes et les grands objectifs qui ont présidé la réforme soient pris en compte par les administrations municipales régionales dans l’élaboration de leur schéma de couverture de risques respectif. Par cette réforme, les municipalités sur le territoire québécois ont été invitées à répondre aux deux grandes orientations suivantes :

  • réduire de façon significative les pertes attribuables à l’incendie ;
  • accroître l’efficacité des services incendie.

À cet égard, le ministre de la Sécurité publique a fixé, dans ses orientations ministérielles, huit objectifs que les municipalités doivent tenter d’atteindre, lesquels sont décrits dans le schéma de la MRC de Kamouraska.

Contact

418 492-1660